Nos Chroniqueurs: Le commentaire de Normand Pelletier

Une bombe à retardement!

0Fl1nXfbRN7hGOV5CPXYozUPVHk

Je partage avec vous mes inquiétudes face à la croissance vertigineuse de la maladie d’alzhiemer et de l’inaction gouvernementale pour assurer la qualité des services aux personnes atteintes.L’ex ministre péquiste de la santé Réjean Hébert,a déjà reconnu que le Québec est en retard majeur et n’a pas de stratégie gouvernementale pour faire face à cette maladie qui cause de plus en plus de dommages.Et ce n’est pas avec la réforme Barrette qui n’a que comme préoccupations le brassage des structures après avoir gavé les médecins. Je suis presque sûr que vous avez un parent,un membre de votre famille ou un ami atteint de l’Alzhiemer ou d’une autre maladie de type cognitive.J’en connais plusieurs qui prennent soin d’un membre de sa famille.Comme moi et mes 2 sœurs qui accompagnent notre maman depuis 2 ans.Nous avons dû courir d’un bord comme de l’autre pour obtenir des informations ou des conseils pour bien assumer notre rôle de soutien.Probablement que plusieurs d’entre vous ont fait des blagues sans malice sur ce type de maladie,du genre : j’ai oublié ce que je devais acheter , je dois faire de l’Alzhiemer
.L’Alzheimer est sans doute la maladie chronique qui fait le plus peur
Saviez-vous que 747000 canadiens sont atteints de cette maladie et qu’ils seront 1.4 million en 2031?Après 65 ans,le risque double à tous les 5 ans et que,de plus en plus de personnes de 40 à 50 ans en sont affectées.Il s’agit d’une maladie progressive qui se prolonge sur une période de 8 à 10 ans.La responsabilité qui pèse sur les aidants est absolument écrasante et exténuante
Selon un article paru dans le New England Journal of medecine,l’Alzheimer est la maladie qui coûte le plus cher aux Etats-Unis,encore plus que les maladies du cœur et du cancer et qu’il en est de même au Canada.Depuis 2006,le gouvernement fédéral a investi 146 millions de dollars dans la recherche.Pendant ce temps là ,le gouvernement provincial se traîne les pieds..Ce n’est pas en coupant aveuglément et en imposant un moratoire sur la construction de nouveaux CHSLD que l’on va répondre aux besoins toujours grandissants de ces personnes.Un rêve en couleurs de penser que tout doit passer par les soins à domicile et les ressources intermédiaires.Le gouvernement n’est même pas capable de reconnaître et soutenir les résidences déjà en place et qui répondent à toutes les normes et exigences gouvernementales.Prenez l’exemple de la Grande Maison de Sainte-Luce dédiée aux personnes atteintes de l’Alzhiemer qui n’est pas reconnue comme «  résidence intermédiaire »Pas besoin d’immobilisations,cette maison appartient à des intérêts privés. Une décision positive du ministre aura comme effet de permettre aux personnes aînées les plus vulnérables et les moins nanties d’avoir accès à cette maison.Il est grand temps de se réveiller et d’agir monsieur le ministre!Savez-vous qu’il en coûte en moyenne par jour pour un résident dans une résidence privée ( 100.00) un CHSLD ( 300.00) et un hopital ( 800.00) Il me semble que ça prend pas un comptable sénior pour choisir.Saviez-vous que le centre de ressources Alzheimer de Trois-Rivieres a mis en place la maison Carpe Diem qui offre un accompagnement dès les premiers symptômes de la maladie ,une approche qui mise sur l’autonomie et l’accompagnement.Une deuxieme maison a vu le jour dernierement.Depuis février 2016,la France s’inspire de Trois-Rivieres et une maison a vue le jour à Crolles près de Grenoble
Selon une étude récente de Nanos,83% des canadiens veulent la mise en place d’une stratégie nationale contre l’Alzhiemer et les maladies apparentées Monsieur le ministre,aidez-nous à désamorcer la bombe à retardement !.

A quand ….une vraie réforme  
Par Normand Pelletier chroniqueur cfyx 93
  En mars 2013,le directeur général de l’Ecole nationale d’administration publique affirmait qu’un nouveau management doit considérer les gens comme des clients,des citoyens et non seulement des contribuables.Depuis quelques années,nous assistons à un débat souvent stérile sur l’avenir des commissions scolaires.Il faut se rappeler que Mario Dumont chef de l’ex adquiste avait demandé la disparition des commissions scolaires.Francois Legault a poursuivi dans le même sens en demandant plus de pouvoirs aux écoles et de donner davantage de moyens pour la réussite des jeunes.Durant ce temps, nous avons assisté à des hausses exagérées et injustifiées des taxes scolaires et moins de services aux élèves. A titre d’exemple, au cours des 5 dernieres années, la commission scolaire des Phares a augmenté de 54.5% les taxes scolaires soi-disant à cause des compressions budgétaires du gouvernement sans pour autant “ faire le grand ménage”Avant la derniere élection provinciale,la très grande majorité des contribuables ont demandé l’abolition des commissions scolaires et une décentralisation des pouvoirs dans les écoles.Depuis l’élection du gouvernement libéral et avec les nombreux changements de ministre de l’Education , on ne perçoit pas clairement les orientations gouvernementales  fusion-confusion-disparition-maintien?? Et pendant tout ce temps-là le décrochage scolaire continue de “ faire son oeuvre” et nos jeunes en font les frais.Bon an mal an, nous retrouvons entre 20 et 30 % de jeunes qui n’obtiennent pas leur diplôme d’études secondaires avant l’âge de 20 ans Il est grand temps d’arrêter de se cacher derriere les compressions budgétaires et de répondre aux défis actuels.Le modèle actuel de gouvernance est complètement dépassé.Il faut trouver des moyens nouveaux “Faire autrement” et ce n’est pas une simple question de % de frais de gestion Il suffit de regarder l’état catastrophique de nos écoles  et ne venez pas me dire que c’est uniquement la faute du gouvernement.Actuellement le gouvernement tient une commission parlementaire avec le projet de loi 86 sur la gouvernance des commissions scolaires.Le projet de loi vise à rapprocher l’école du lieu de décision et assurer une plus grande place aux parents.Il place les directions d’établissement au coeur des décisions et est le point de départ d’une mobilisation collective aupres des jeunes qui ont besoin d’un coup de pouce pour leur réussite.L’Association québéçoise du personnel de direction des écoles est en faveur de ce projet et demande au gouvernement de procéder à  son adoption.Le Conseil supérieur de l’Education appelle le ministre Sébastien Proulx, à la prudence tout en lui soulignant  la trop grande centralisation des prises de décisions dans les mains du ministre et qui n’assure pas un plus grand rôle aux directions d’écoles.Evidemment,l’establishement des commissions scolaires est inquiet et résiste avec leur fédération à la mise en place de cette gouvernance.Il est bien évident qu’il y a trop de commissions scolaires et qu’il faut faire le ménage.Pourquoi pas profiter de l’occasion pour exiger la fin du corporatisme pour une approche partenariale.A quand un partage de services entre commissions scolaires et Cégeps?un regroupement des services de la formation professionnelle et technique? un guichet unique de reconnaissance des acquis et des compétences? une stratégie de promotion et de publicité commune ?. Ces exemples  de changements nécessitent un courage politique qui va dans le sens de mieux servir la clientèle A quand “ Faire autrement” La population est impatiente et tanner de faire les frais du laxisme et de l’incurie politique et administrative.L’enjeu est entre les mains du ministre Proulx un ancien adéquiste qui prônait l’abolition des commissions scolaires et maintenant au parti libéral,un parti de réformettes plutôt axé sur le statu quo. A suivre

     titre : “ Un vent de renouveau”

Dernierement nous avons appris la confirmation officielle d’un premier candidat à la mairie pour les élections municipales de l’automne 2017.Il s’agit de monsieur Frédéric Rioux 11008570_10206690446642805_5176517882651788804_n, un jeune entrepreneur de 36 ans qui opère sa propre entreprise Image BSL spécialisée dans la pose et l’installation d’enseignes.Bien établi dans Rimouski depuis 16 ans,il s’est familiarisé avec plusieurs secteurs de la vie économique,culturelle et sociale et considère qu’il est grand temps d’apporter des changements importants à la démocratie municipale.J’ai eu l’occasion d’échanger avec monsieur Rioux  et de connaître ses motivations à s’engager dans l’administration municipale.C’est rafraîchissant de constater qu’un jeune entrepreneur veut être à l’écoute de ses concitoyens et les entendre sur leurs attentes et préoccupations.Il est pleinement conscient qu’il a besoin de se faire connaître de la population et que la période de 18 mois va lui permettre de proposer une plateforme électorale en prenant le temps de consulter les payeurs de taxes sur les priorités.Une approche basée sur 3 éléments : l’écoute, la transparence et la capacité de payer des contribuables dans un contexte où il est impératif de revoir l’ensemble des dépenses et de produire une reddition de comptes détaillée. Pas une élection par acclamation qui ne permet aucun débat sur les enjeux majeurs et qui amène trop souvent certaines personnes à penser qu’elles ont le monopole des idées On assiste trop souvent à ce que je qualifie “ de power trip de maire”Plusieurs des priorités de monsieur Rioux ont retenu mon attention.S’il est élu,il entend décréter un gel de taxes pour la premiere année afin de procéder à une analyse détaillée de tous les postes budgétaires.Il est grand temps d’arrêter l’escalade des hausses de taxes injustifiées , plus de 13% au cours des 3 dernieres années.Selon monsieur Rioux,le conseil municipal doit viser une baisse des taxes municipales ou ne jamais dépasser le taux d’inflation ( 2% ou moins) Il a l’intention de procéder à une consultation citoyenne pour obtenir l’appréciation sociale des payeurs de taxes sur le contenu du mégaprojet d’infrastructures sportives.
Tout cela devra se faire après une bonne information détaillée du projet et surtout de la capacité de payer autant pour les installations que pour l’opération d’un tel complexe.Monsieur Rioux considère que les services offerts par la Sureté du Québec coûtent trop chers pour les contribuables rimouskois.
Il entend demander la révision à la baisse des coûts ou d’envisager la création d’une nouvelle Sureté municipale.Egalement il a mentionné d’autres priorités telles que alléger la réglementation dans le secteur de l’urbanisme , les espaces de stationnement gratuits au centre-ville,d’encourager la bio méthanisation  des matières et de procéder à une vérification des factures en relation avec le réglement d’aqueduc et d’égouts.
Il va se créer un blog pour permettre des échanges interactifs avec la population et recevoir les commentaires et suggestions afin de bien préciser sa plateforme électorale On aura l’occasion de revenir sur le sujet en espérant que les autres prétendants aient l’audace de confirmer leur candidature.